Ici, on ne vous parle pas de folklore, mais de vie et d'animations dans la campagne béarnaise : les repas, les fêtes et les vaches landaises.

Il ne manque que le rugby, mais nous vous en parlerons bientôt.

 

les repas

Chez nous dans le Béarn, nous faisons souvent des repas : des repas organisés par l'école, par la chasse, par le rugby et bien sûr des repas traditionnels de famille : mariages, baptêmes...ou des repas de fêtes de villages. En fait, tous les prétextes sont bons. Quand on rend service à quelqu'un, on est remercié par un repas. Ces repas durent souvent très longtemps : quand ils commencent à 12H00, l'appéritif finit à 14H00 et le repas au minimum vers 17H00 ou 18H00.

Les menus les plus courants :

Dans les repas de baptême, de mariage traditionnels, on commence toujours par une soupe (garbure) ou un potage.... encore que cela se perd. Nous mangeons souvent en entrée de la salade landaise (elle est composée de foie gras, de magrets fumés, d'asperges, de tomates, de lardons, de salade verte...). Puis vient un poisson, froid ou en sauce. Nous prenons ensuite au moins deux fois de la viande : une sauce (palombes, ris de veau, chevreuil ...) puis une viande rotie (volaille,mouton, agneau, veau...) et une viande grillée (chevreuil, magrets ...). Comme légumes, nous mangeons soit des haricots, soit des frites...mais ce n'est pas le plus important alors on en met peu. Après tout ça, nous prenons de la salade verte, puis du fromage du pays et des desserts.

Dans les repas d'associations, c'est un peu la même chose en plus léger (à cause du prix de revient).

Il faut remarquer que, dans notre campagne, si on veut faire honneur à quelqu'un, on ne le reçoit pas avec du confit de canard, du porc ou du poulet parce que c'est une viande de tous les jours. Par contre, s'il vient de la ville ou que c'est entre copains, ça peut aller.


les fêtes

Tous les villages des environs organisent des fêtes. Par fête, on entend 3 jours (ou plus) de repas, beuveries, et animations en tous genre. Tous les excès sont permis. C'est aussi l'occasion de recevoir la famille au sens large et de se retrouver.

A Arzacq, un village qui se trouve près de Vignes, nous faisons tous les ans des bals et des repas pendant les trois jours de fêtes. Le comité des fêtes organise chaque année une course de trotinettes inter-écoles (c'est le comité qui nous prête les trotinettes). Nous sommes cinq écoles à participer. Il y a quatre courses : les deux premières sont des courses par équipes de six, et les deux autres sont individuelles. Ces courses durent quatre jours. Il y a bien sûr des manèges, un feu d'artifice et un toro de fuego, une retraite aux flambeaux, un concert de la Lyre arzacoise, un lacher de pigeons, une course de trotinettes ou des jeux pour les enfants, un concours de pêche et surtout les vaches landaises !


Les vaches landaises

Cela se passe dans des arènes à Arzacq. Une arène, c'est un rond énorme avec des gradins et sous les gradins il y a des portes où sont gardées des vaches. Il y a plusieurs jeux. Au début, il y a quelques jeunes qui se déguisent et qui défilent dans les arènes. Puis vient le jeu de la coccarde : cela consiste à enlever un ruban qui est placé sur une corne (ce jeu se joue individuellement).

Après, il y a un jeu (avec 2 équipes) : l'équipe qui met le plus d'anneaux sur les cornes des vaches gagne le plus d'argent (un petit anneau rapporte 10 francs, et un grand anneau 5 francs, mais les vaches ne veulent pas que l'on devienne riche).

Avant ce jeu les organisateurs suspendent une ficelle au-dessus de la piste. Après les joueurs se mettent un chapeau avec une pointe verticale et ils doivent éclater des ballons de baudruche suspendus par une ficelle. Bien sûr, les vaches font le ménage. On joue par équipe de trois. Et tout à la fin, il y a un jeu marrant pour les enfants. Ils lachent un veau et tous les enfants doivent aller au millieu du terrain sur des bottes de foin.

Retour au SOMMAIRE